operation_peur_2

Genre : Horreur

Année : 1966

L’histoire : Dans les années 20, un médecin légiste est appelé dans un village isolé qui est sous le coup d’une terrible malédiction.

Avis :

On est très vite happé dans ce film par son ambiance ultra pesante et sa bande son des plus entêtante. Ce malaise accompagnera l’ensemble des personnages du générique introductif jusqu’au final de l’histoire. Et c’est bien là que réside la force du métrage. Force tellement prégnante qu’on ne fait même pas la fine bouche devant l’absence de sang à l’écran. Bava, tel un joueur d’échec habile, déplace ses pions avec un sens de la dramaturgie assez génial. 

Chaque rôle du métrage me paraît essentiel que cela aille de la galerie des villageois superstitieux et apeurés (et il y a de quoi !), de la sorcière adepte de la magie blanche à la baronne décrépie et esclave des forces du mal.Sans oublier bien sûr le héros entêté affublé d’une jolie latine au passé mystérieux. Ce seront eux qui oseront finalement braver la petite blondinette vindicative à la présence plus que fantomatique.

Le titre du film est franchement au diapason du climat instauré par Bava. Sans véritablement s’en rendre compte, on est harponné dans une sorte de spirale d’effroi et de folie qui trouvera son point d’orgue dans deux scènes qui marqueront les esprits dans l’épilogue. D’abord une course effrénée du docteur dans la villa maudite sans jamais trouver la sortie (il finira même par « se rattraper lui-même » !).  Et ensuite la descente de sa comparse dans l’escalier en spirale avec la caméra sur le sol. "Effet tournis" garanti car la caméra  virevolte dans le sens contraire. Du grand art.

On se trouve donc en face d’une œuvre maîtresse du genre. Le poids des années n’a que très peu altéré sa qualité et je trouve, qu’aujourd’hui, très peu de film arrive à véhiculer une telle atmosphère tout en déliquescence. Une réussite sans conteste !

NOTE : 17,5 /20 

Ber